Fuji san

Par le hublot, j’ai aperçu son sommet, sortant des nuages. Il était loin au début, un petit cône perdu au milieu d’un immense tapis de coton. Mais dès que je l’ai remarqué, il me parut immense. Est-ce lui que je voyais ? Ou est-ce la perception que je m’en faisais ?

Fuji san - acrylique sur washi - 2009

Publicités
Cette entrée, publiée dans art, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s