Vague.

Eau - encres et feutre sur papier - 2010

Une envie vague de grand départ, souvent mes voyages commencent comme ça. Je n’aime pas la préméditation, sans aucun doute mon plus grand défaut. C’est un luxe énorme que je me suis octroyé par le passé, mais il m’est difficile d’y accéder aujourd’hui, car je sais qu’à chaque fois, j’ai payé cher ce privilège. Je fais rouler mes pensées dans un flot continu de va-et-vient, ira, n’ira pas. Voilà la première étape de ce long travail de l’esprit à discuter ce que le corps a déjà accepté. La frustration est une réponse possible qui a l’avantage de forcer au travail. L’esprit se débrouille pour trouver le moyen de sortir de cet état de façon la plus satisfaisante possible.

Publicités
Cette entrée, publiée dans art, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s