Incomplet.

Dans les bons jours, sa tête était opacifiée par cette idée d’incomplétude. Dans les moins bons, il se sentait mutilé. Le reste du temps, il vivait une vie d’homme ordinaire, comme une goutte d’eau, légèrement teintée, déposée sur un papier.

Publicités
Cette entrée, publiée dans art, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s