Communication.

Croquis dans la pharmacie à Gojo - Kyoto - Août 2011

Alors tout d’abord, il faut savoir que je ne parle pas japonais, mais vaille que vaille je me débrouille avec les quelques mots appris au cours des différents voyages. Et quand cela ne suffit pas, je mime façon Kyogen ou frères Jacques. Et quand vraiment il n’a plus d’espoir, je sors mon carnet et je dessine mon problème. Depuis que je suis arrivé, j’ai indubitablement abusé des marches à pied à travers Kyoto. L’envie était tellement grande à vrai dire que je ne me suis absolument pas ménagé. Depuis, la plante de mon pied droit n’est qu’une grande ampoule. Je boite douloureusement. Je vais donc de ce pas dans une pharmacie et demande conseil. C’est toujours difficile de savoir, si la personne que vous avez en face de vous a tout à fait compris votre problème. Donc j’insiste, je mime, et je finis par dessiner. Finalement, le pharmacien me propose un produit. Arrivé dans ma chambre pour procéder au soin, je réalise que j’ai acheté un kit contre les verrues. Je dis souvent que les mots ne sont que le véhicule de la communication, et que communiquer c’est beaucoup plus que ça ! Je dois avouer que dans ce cas, ce n’est pas vrai.

Publicités
Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s