Kyoto, vendredi soir, à 21h.

C’est l’heure où l’on se relâche. L’air est doux ce soir, le temps idéal pour une terrasse, or il y en a peu à Kyoto. À part en haut de certain immeuble où l’on peut boire de grands pichets de bière avec une vue imprenable sur la ville. Je flâne depuis plus d’une heure après un repas vite expédié, il est 21h et je vois passer chemises à manches courtes et pantalons bleus foncés par groupes de 4 ou 5 que des hommes et parfois une femme perdue entre eux. Les visages sont hilares et tout le monde titube un peu mais il y en a toujours un qui titube plus, voire même qui s’effondre en riant par terre. Des groupes totalement ivres morts, se prennent dans les bras, s’embrassent, rient, pleurent et passent une éternité à se dire au revoir devant les bars et les restaurants. C’est l’heure où l’on pardonne tout, il paraît, je regarde ces scènes avec envie et dédain. Suis-je entrain de devenir japonais ??

The garden Beer en face de Minamiza - Kyoto août 2011

The garden Beer en face de Minamiza - Kyoto août 2011

Le théâtre de kabuki Minamiza - Kyoto août 2011

Publicités
Cette entrée, publiée dans Non classé, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s