Vite.

Parce que d’une part, mon séjour va bientôt toucher à sa fin. D’autre part parce que rester trop longtemps sur place fait de vous la proie idéale pour tous les moustiques. Donc, je dessine vite, souvent maladroitement mais le cœur y est encore. Une belle et chaude journée, la ville est moins peuplée que d’habitude. Tout est plus calme, seuls les livreurs, la circulation des automobilistes et les bus impriment un rythme un peu plus soutenu aux rues. Une fois dans un temple, le temps se suspend et seuls ces maudits moustiques finissent par vous chasser loin de ces parenthèses intemporelles.

Près de Gion - Feutre et encre -Aoput 2011

Livreur sur Shijo - Feutre et encre - Août 2011

Près de l'aqueduc de Kyoto - Encre - Août 2011

Chemin de la philosophie - Encre - Août 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s