Plus tard.

Plus d’une semaine déjà ! Passer d’un quotidien à un autre est franchement déstabilisant. Après ces trois semaines de repli, il faut à nouveau commercer avec le monde, lui donner le change. Ce monde qui s’emballe sans arrêt pour un oui, pour un non, pour un rien. Ce monde qui semble opérer ses changements seuls, sans nous consulter, sans qu’on puisse retenir un peu sa course. Alors oui, content d’être rentré, pouvoir parler normalement sans gesticuler inutilement, ni articuler péniblement des langues que je ne maîtrise pas du tout. Mais non, pas eu l’impression d’être allé au bout de cette destination. Certes tous les rêves ne sont pas fait pour être réalisé, certains ne servent qu’à nous faire avancer un peu plus loin. Les broussailles qui recouvrent ce chemin que je m’entête à prendre, s’entrouvrent un peu plus à chaque fois, même si le parfum de la première fois s’en est allé, les petites découvertes vous font encore croire à la grande trouvaille. Une part de moi arpente encore la rive près de la rivière.

La rivière Kamogawa - Encre et acrylique sur washi - Septembre 2011

(détail) La rivière Kamogawa - Encre et acrylique sur washi - Septembre 2011

(détail) La rivière Kamogawa - Encre et acrylique sur washi - Septembre 2011

Publicités
Cette entrée, publiée dans art, est taguée . Bookmarquez ce permalien.

4 réflexions sur “Plus tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s