L’escalier.

Carnet août 2011 - feutre - Kyoto 2011

À l’ombre de l’immense porte qui mène à Maruyama, nous nous sommes assis. Nous sommes restés là, calmes et apaisés contemplant cet immense escalier qui se dressait comme un mur devant nous. Nous nous sommes contenté de dessiner les premières marches, car aussi haut puissent-elles monter ces marches, elles ne sont rien sans les premières.

Mantes/Kyoto

Publicités
Cette entrée a été publiée dans art. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s