Octobre.

Octobre – acrylique sur washi – Mantes 2010

Il ne faut rien attendre sous la grise couverture. Sous ce ciel bas d’octobre qui touche presque mes cheveux et parfois même coupe ma tête en deux. Je n’aspire qu’au sommeil, me lover, me carapater, m’enrouler dans cet immense drap et attendre qu’il fonde sur moi, le printemps prochain. C’est le temps des silences qui recommencent…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s