A.

P1070605

Tampon A. – Bois sculpté – Mantes décembre 2012

 

Gravé la première lettre, l’alpha, l’initiale, sur un bout de bois mort ramassé en forêt et ressuscité comme par magie. Une autre vie, un autre sens, une autre fonction. Désormais il signera, il est le A. de mon nom. Mon nom ne te dit rien et si tu ne le prononces pas au moins une fois, je ne peux exister, si tu ne le prononces pas, je demeure invisible noyé dans le flot des données qui filent à la vitesse de la lumière, à la vitesse du détachement, à la vitesse de l’oubli ! Si tu ne le prononces pas une fois alors je vais tout échouer et m’échouer moi-même sur ces étendus invisibles où tant d’autres se rejoignent sans jamais se croiser. Et il faudra que j’attende. Que j’attende longtemps, très longtemps pour que quelqu’un vienne me ramasser par hasard presque mort et me ressuscite comme par magie pour me donner une autre vie, un autre sens, une autre fonction.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans art. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s