Au nom du fils.

(détail) Odilon - Mine de plomb sur papier - Mantes mai 2014

(détail) Odilon – Mine de plomb sur papier – Mantes mai 2014

Je ne suis pas un bon père. Pardon mon fils, pardon de ne pas t’avoir appris à mordre avant d’être mordu. Je t’ai bien nourri, j’aurais dû t’affamer. Je t’ai offert toutes ces choses qui faisaient briller tes yeux, mais j’aurais dû te confisquer jusqu’à ton doudou. J’aurais dû crier sur toi sans raison pour que jusque dans tes os, tu ressentes de la colère et de l’injustice. J’aurais dû t’apprendre à voler ton voisin, j’aurais dû t’apprendre à le détester. Je ne t’ai pas préparé à ce qui t’attend. J’ai si souvent ouvert tes mains pour que jamais elles ne se referment sur autre chose qu’une autre main. J’aurais dû faire que tu me haïsses pour que tu puisses vivre calmement dans ce triste monde. Je n’aurais pas dû te bercer d’espoir, d’idée sur cette belle humanité qui éclaire parfois les cœurs, l’idée que tous les changements vers un meilleur reste toujours possible, l’idée que le monde reste vaste malgré la vitesse, malgré la modernité. Mais comment aurais-je pu t’enseigner tout cela ? Car je continue à croire que tu es la plus belle partie de moi.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans art. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s